FANDOM


La température la plus élevée que peut atteindre un corps avant de s'évaporer, sous forme gazeuse, librement, se nomme le point d'ébullition. Cette température se calcule à la pression atmosphérique de 1 atmosphère (101.3 kPa).

Il est possible de définir de façon équivalente le point d'ébullition comme étant la température à laquelle la pression de vapeur du liquide est de 1 atmosphère.

Pour l'eau, le point d'ébullition est de 100°C. Le changement d'état est soumis à une chaleur de vaporisation (égale environ à 2250 J/g pour l'eau).

Modèle:Projet:Traduction/Point d'ébullition

Fichier:Phasendiagramme.png

Le point d'ébullition d'un corps pur est défini par un couple de valeurs dans son diagramme de phase : la température d'ébullition et la pression d'ébullition. Dans le diagramme des phases, ce point est situé sur la ligne séparant la phase gazeuse de la phase liquide. Il est donc caractérisé par les grandeurs physiques pression et température lors de la transition entre l'état liquide et l'état gazeux du corps pur en question.

Le point d'ébullition réunit donc les conditions sous lesquelles il peut y avoir une transition de phase de l'état liquide à l'état gazeux d'un corps pur, ce qu'on qualifie d'ébullition ou d'évaporation. De surcroît, le point d'ébullition joue le rôle inverse du point de condensation. Dans le cas du corps pur, ces deux points sont confondus. Lorsqu'on porte à ébullition un mélange de corps purs, le comportement diffère et l'on observe alors une zone d'ébullition au lieu d'un seul point. Si la transition de la phase liquide à la phase gazeuse se fait au-dessous du point d'ébullition, on parle d'évaporation.

Dans les tables de thermodynamique, les températures d'ébullitions sont données dans l'état standard, c'est-à-dire à 1013,25 hPa. Ce point d'ébullition est alors appelé point d'ébullition standard, et la température température d'ébullition standard. Le terme "point d'ébullition" est souvent employé pour désigner la température d'ébullition standard dans le langage courant, bien qu'il réduise le couple de valeurs à une seule valeur, ce qui est un abus de langage.

Une application courante de l'interdépendance entre température d'ébullition et pression d'ébullition est l'autocuiseur. C'est grâce à une augmentation de la pression (couramment de l'ordre du bar) que l'on peut faire passer la température d'ébullition de l'eau de 100°C à environ 120°C. Ces deux températures correspondent bien à des températures d'ébullition. Cependant, seule la valeur de 100°C est une valeur prise dans l'état standard, et par là la température standard d'ébullition de l'eau. C'est pourquoi la confusion des deux dénominations est impropre, pas du tout naturelle et doit être évitée.af:Kookpunt ar:نقطة غليان ast:Puntu d'ebullición bg:Температура на кипене bs:Tačka ključanja ca:Punt d'ebullició cs:Teplota varu da:Kogepunkteo:Bolpunktoet:Keemistemperatuur eu:Irakite-puntu fa:نقطه جوش fi:Kiehumispiste gl:Punto de ebulición he:נקודת רתיחה hi:क्वथनांक hr:Vrelište hu:Forrás (átalakulás) id:Titik didih is:Suðumarkjbo:febvilt:Virimo temperatūra lv:Viršanas temperatūra mk:Точка на вриење ml:ക്വഥനാങ്കം ms:Takat didih nds:Kaakpunkt nl:Kookpunt nn:Kokepunkt no:Kokepunkt pl:Temperatura wrzenia pt:Ponto de ebulição qu:Wapsichana iñu ro:Punct de fierberesh:Vrelište simple:Boiling point sk:Teplota varu sl:Vrelišče sr:Тачка кључања sv:Kokpunkt ta:கொதிநிலை te:బాష్పీభవన స్థానం th:จุดเดือด tr:Kaynama noktası uk:Температура кипіння ur:نقطہ کھولاؤ uz:Qaynash harorati vi:Nhiệt độ bay hơi